Accueil
Présentation asso
Actions1
Action Eole

Orphelinat
Ile a Vache
Soeur-Flora
Géographie
Histoire
Constitution
Climat
Economie
Education
Santé
Contact
Projet Eau Pour Haïti
Vidéo Haiti

Santé

En 1995, 26% seulement de la population avait accès aux services de la santé selon un rapport de la Banque Mondiale. Mais seul le secteur privé est en mesure d'assurer des soins de qualité. Haïti compte 0,1 médecin pour 1,000 habitants, 0,5 lit d'hôpital pour 1,000 habitants, 1 infirmière pour 100'000 habitants et 1 dentiste pour 200,000 habitants. La mortalité infantile est de 7,1% et l'espérance de vie est de 54 ans pour les femmes et de 50 ans pour les hommes. Depuis la fondation, en 1863, sous le président Geffrard, de l'École de médecine, de chirurgie et de pharmacie, un effort national appréciable a été fourni pour la formation de médecins, dentistes, infirmières, sages-femmes… et pour la construction de bâtiments hospitaliers. Mais, le personnel formé en Haïti part en général faire carrière à l’étranger.


Le mauvais état de santé de la population tient avant tout à la sous-alimentation et à la malnutrition dont les causes sont évidentes : quatre Haïtiens sur cinq vivent en dessous du seuil de pauvreté absolue, affirmation tempérée en ce qui concerne les ruraux qui vivent pratiquement en autosuffisance et qui ne connaissent pas la vraie disette atteignant les milieux urbains.


Qu'en est-il du Sida en Haïti? Comme partout dans le monde et surtout dans le Tiers Monde, le Sida gagne du terrain en Haïti et représente la première cause de mortalité. La prévention est inexistante et les médicaments actuellement prescrits aux malades dans les pays industrialisés ne sont pas disponibles dans les pharmacies et seraient, de toute manière, inaccessibles aux pauvres malades haïtiens. Aucun chiffre n'a été donné par les autorités quant au nombre de personnes atteintes ou décédées des suites du Sida. Mais, tous les jours, la population voit disparaître ses membres emportés par ce fléau.


Des chiffres sortent régulièrement, depuis 1986, des statistiques de l’agence des Nations Unies UNAIDS en collaboration avec l'OMS. Des chiffres qui nous plongent dans la stupeur.


Mais il ne s'agit pas de la seule maladie qui touche l'île. En Haïti 14% de la population est touché par la drépanocytose. La drépanocytose ( du grec "drepanos": la faucille, encore appelée Anémie falciforme), est une affection héréditaire due à une déformation des globules rouges qui prennent une forme en croissant ou faucille avec des spicules.


Cela se produit chaque fois que les globules rouges manquent d'oxygène, parce que leur hémoglobine est anormale. L'hémoglobine est la molécule qui donne la couleur rouge du sang, elle contient du fer qui permet la fixation de l'oxygène et son transport dans tout l'organisme.


L'hémoglobine est faite de 4 molécules: 2 chaînes alpha et 2 chaînes bêta. Dans la drépanocytose, la chaîne béta est anormale en raison d'une mutation du gène commandant sa fabrication. Quand cette molécule manque d'oxygène elle a tendance à cristalliser dans le globule rouge , lui donner sa forme en faucille et boucher de nombreux petits vaisseaux périphériques.

L'île aux Enfants d'Haïti