Le Choléra

Décembre 2010, Haïti toujours dans la tourmente

Pays démuni et fébrile accentué depuis le tremblement de terre du 12 janvier dernier ne cesse d'être au cœur de l'actualité .Depuis mi-octobre l'épidémie de choléra ne cesse de se propager et de faire chaque jours de nouvelles victimes. Le choléra à fait au jour d'aujourd'hui (début décembre) plus de 2000 morts et 92 000 cas enregistré, sans oublié les personnes en campagnes décédé et non comptabilisé…

Récemment des manifestations de violences ont éclaté dans le pays et on prit en « otages » les casques bleu népalais de l'ONU accusé par le rapport d'un épidémiologiste français d'avoir propagé  l'épidémie depuis leur base, situé dans le centre du pays, près du fleuve l'Artibonite.

L'épidémie s'intensifie dans le sud-ouest du pays et devient critique, les humanitaires font fassent à un problème de culture avec la population haïtienne. En effet dans certaines zones de campagne les gens pensent que la maladie est surnaturelle et ne suivent donc pas les  recommandations et préfèrent s'adresser au sorcier vaudou du village…des campagnes de sensibilisation ont été lancée un peu partout dans le pays mais cela suffira-t-il à évincer le choléra?


L'île à vache touchée à son tour, les cas de choléra s'accumulent à Mme Bernard (lieu dit du bourg). Les malades viennent d'un peu partout pour ce faire soigné soit au dispensaire soit chez Sœur Flora.

Sœur Flora qui à quitter la France début décembre avec dans ses bagages 130 doses de vaccin contre le choléra suite à une convention avec le CHU de Toulouse d'une valeur de 6000 euros. Dès son arrivé elle à pu commencer les vaccinations au Centre St François…Hélas 6 enfants de l'orphelinat sont tout même décédés.